A A A

Tête d'affiche

Sandy Lachapelle réalise sa passion entrepreneuriale grâce à la planification financière

 

Parfois, le destin d’un individu se manifeste doucement par le biais d’expériences qui peuvent paraître disparates, mais qui au bout du compte tracent une route très droite. Voilà un peu le parcours de Sandy Lachapelle, propriétaire de son cabinet en planification financière, Lachapelle Finances Intelligentes.

Première étape : étudier la communication et l’administration

Typique de la génération Y, Sandy savait qu’elle voulait vivre différentes expériences professionnelles. « J’ai obtenu mon baccalauréat en communication politique, accompagné d’un certificat en administration. Je savais que j’essaierais plein de choses et que la communication m’ouvrirait des portes. »

Son amour de la communication se manifeste toujours aujourd’hui, notamment par l’animation de son blogue et par sa participation comme chroniqueuse en finances personnelles à l’émission RDI Économie animée par Gérald Fillion.

Deuxième étape : jumeler la planification financière et l'entrepreneuriat

Native du Témiscamingue, elle commence sa carrière en région en réalisant une succession de gros mandats : l’implantation d’un système de transport collectif en milieu rural, coordination de la planification stratégique d’une MRC, contribution à la création d’une des premières coopératives de santé au Québec. La bosse des affaires est née de ces expériences et l’amène à compléter une maîtrise en sciences de la gestion (option stratégie) à HEC Montréal tout en assumant la direction générale de la Chambre de commerce de Saint-Jérôme.

« À un moment donné, j’ai voulu explorer l’achat d’une entreprise sans relève. Un membre du C.A. de la Chambre m’a présenté un planificateur financier dont la clientèle était corporative. J’ai compris que la planification financière pour chef d’entreprise se jumelait parfaitement à mon côté entrepreneurial et m’offrait la possibilité d’avoir un impact dans la vie des entrepreneurs et leur famille.

J’avais déjà plusieurs acquis de formation avec mes études universitaires. J’ai donc mis les bouchées doubles et j’ai obtenu rapidement mon titre de planificateur financier, mes permis en assurance et en courtage. Être ‘le boss’ fait partie de mon ADN. J’aime prendre des décisions et des risques, amener les changements. Mes expériences passées m’aident énormément aujourd’hui. »

Troisième étape : servir des entrepreneurs et leur famille

Son cabinet s’adresse en particulier aux entrepreneurs et à leur famille. « Les entrepreneurs vivent des enjeux similaires autour de la gestion des ressources humaines, des liquidités et de la communication. Je peux parler leur langage beaucoup plus qu’un banquier. Je suis un peu comme une interprète qui simplifie la finance pour eux. »

Que ce soit par le biais d’une offre en planification financière intégrée ou à honoraires, son but reste le même. « Lorsqu’un client quitte mon bureau, il doit comprendre ce qui se passe, être heureux de me laisser m’occuper des choses financières et avoir vécu une expérience agréable », précise-t-elle.

Adepte de CrossFit, Sandy Lachapelle compare les entrepreneurs à succès à des athlètes. « Pour avancer dans la vie, il faut une vision, de la constance et de la persévérance. » De cela, Sandy en possède beaucoup.


Vous connaissez un Pl. Fin. qui se démarque? Contactez Liette Pitre afin de présenter cette personne en tête d'affiche à vos collègues dans l'un de nos prochains numéros.