A A A

Tête d'affiche

Nouvelle administratrice, Mélanie Beauvais vise à contribuer à l’avancement de la profession

 

Élue au conseil d’administration en 2020, Mélanie Beauvais est une femme qui carbure aux défis. Aux études, elle débute par l’actuariat, « un des cours les plus difficiles », lui avait-on dit. Après l’actuariat, elle obtient une maîtrise en fiscalité. Pendant dix ans, elle met à profit ses compétences dans le milieu des régimes de retraite. Depuis plus d’un an, elle occupe le poste de Conseillère principale au Centre d’expertise Planification financière, Gestion Privée 1859 de la Banque Nationale

Planification financière, actuariat et fiscalité, une puissante combinaison

La vie nous mène parfois sur des chemins nouveaux. C’est le cas pour Mélanie. « On m’a recommandé d’obtenir mon titre de planificateur financier lorsque j’ai commencé à animer des ateliers sur la planification de la retraite. Je suis allée le chercher. Je me suis vite rendu compte que ce travail avait vraiment un impact auprès des clients et que mon expertise en fiscalité prenait beaucoup de valeur. L’actuariat me permet de chiffrer des hypothèses et les gens apprécient beaucoup quand on peut répondre à leur question par des chiffres. »

Un titre qui mérite d’être davantage reconnu

Mélanie Beauvais a cette envie d’avoir de l’influence, d’être à la fine pointe des tendances dans son domaine et d’inspirer les gens à s’approprier leur santé financière. « Tout le monde est gagnant quand le client est plus en mesure de comprendre les conseils qu’on lui donne en finance personnelle. La littératie financière, c’est extrêmement important. »

Elle ajoute que « le rôle du planificateur financier est parfois incompris. Les gens nous confondent avec d’autres acteurs en finance. J’aimerais contribuer à ce que plus de gens comprennent mieux notre rôle et reconnaissent la valeur de notre expertise. »

Le CA, une opportunité d’apprendre et d’agir pour la profession

Son élection au conseil d’administration constitue un terrain d’apprentissage et une étape importante pour contribuer à l’avancement de la profession. En plus d’être administratrice, Mélanie Beauvais a choisi de s’impliquer dans deux comités, soit le Comité de développement de la relève des administrateurs et le Comité d'audit et de gestion des risques opérationnels.

Il s’agit d’une première expérience pour elle au sein d’un conseil d’administration. Elle se sent bien encadrée et prête à retrousser ses manches pour offrir le meilleur d’elle-même. Elle est très heureuse de pouvoir contribuer à améliorer la profession et la littératie financière.

Créative, Mélanie Beauvais a envie de brasser des idées, d’apprendre tout ce qu’elle peut sur les grandes tendances telles que l’émergence du robot-conseiller et de l’intelligence artificielle, sur l’influence des médias sociaux sur les décisions des gens et comment ces enjeux les affectent.

Jeune et ambitieuse, elle s’est donné pour mission de contribuer à défaire certains mythes au sujet des femmes et de la finance. « Je prends beaucoup de fierté à démontrer qu’on peut être femme, s’impliquer et être capable de répondre à des questions en finance. Je souhaite avoir de l’influence dans la vie des gens et dans mon milieu professionnel. »


Vous connaissez un Pl. Fin. qui se démarque? Contactez Liette Pitre afin de présenter cette personne en tête d'affiche à vos collègues dans l'un de nos prochains numéros.