A A A

Tête d'affiche

Annabelle Dumais, de kinésiologue à planificatrice financière

 

Grande sportive, Annabelle Dumais était convaincue qu’une carrière en kinésiologie constituait la combinaison parfaite compte tenu de sa passion pour l’activité physique et pour la relation d’aide. Mais rendue au doctorat, la vision du début n’était plus aussi claire. En quête d’un plan B, plus en lien avec la jeune athlète fonceuse et énergique, qui aime relever des défis et se dépasser, quelques rencontres avec des professionnels de la finance piquent vivement son intérêt.

« J’ai eu un coup de cœur pour les finances personnelles, » avoue-t-elle. « Pour bâtir une clientèle de zéro, il faut y mettre beaucoup d'effort et être persévérante. C’est le genre de défi qui me plaît. Comme pour la kinésiologie, j’ai été interpellée par le volet relationnel de la profession ainsi que son aspect scientifique. J’ai vite constaté que je serais plus complète dans ce milieu. »

Elle reprend ainsi les études et obtient les désignations requises pour exercer pleinement son rôle de planificateur financier. Riche de dix ans d’expérience auprès d’institutions de renom, elle est aujourd’hui associée au cabinet Dumais Sauvageau Garon qu'elle a fondé avec deux collègues. Elle a récemment été nommée finaliste au concours « Les conseillers à l’honneur » dans la catégorie « Conseiller de moins de 40 ans qui s’est illustré », organisé par Conseiller.ca, une belle preuve que son tournant de carrière a été un bon choix!

Un retour au bercail créateur d’opportunités

Native de Bas-du-Fleuve, elle décide de quitter la ville de Québec où elle a complété ses études et amorcé sa carrière pour s’établir à Rivière-du-Loup. Les opportunités d’affaires se multiplient et le climat est idéal pour que la jeune entrepreneure puisse se réaliser encore plus que jamais. Rapidement nommée présidente de la Jeune Chambre de Rivière-du-Loup, elle s’implique dans sa communauté et y tisse de nombreux liens.

« J’ai beaucoup aimé la ville de Québec, mais j’avais le goût de partir. Il y a plein d’avantages à faire des affaires en région. Si tu fais un bon travail, le bouche-à-oreille se manifeste plus vite. Il y a vraiment un élan de solidarité et d’entraide qui s’installe ici. J’adore. »

La planification financière, la pierre angulaire de sa pratique

Au sein de son cabinet, tous détiennent le titre de planificateur financier. « C’est ce qui nous distingue et c’est ce que nous mettons de l’avant, précise-t-elle. Une planification financière génère des réactions positives chez nos clients. Je sens que ça les rassure et les met en confiance. C’est ce que j'apprécie le plus de mon travail, cette forme de relation d’aide, ce côté humain. »

Soucieuse d’être à la fine pointe de sa profession, Annabelle Dumais continue d’investir dans sa formation. Plus récemment, elle a obtenu une certification en investissement responsable tout en poursuivant une maîtrise en administration des affaires. « L’investissement responsable est une tendance lourde dans l’industrie. Les clients s’y intéressent vraiment. Si je peux contribuer à créer un monde meilleur grâce à mes compétences, ça rajoute un sens à mon travail. »


La rubrique Tête d'affiche est rédigée par Micheline Bourque.

Vous connaissez un Pl. Fin. qui se démarque? Contactez Liette Pitre afin de présenter cette personne dans l'un de nos prochains numéros.