A A A

Spotlight

Charles Rioux Rousseau aime sortir de sa zone de confort!

 

Plus c’est compliqué, plus Charles Rioux Rousseau aime ça! Faire des liens entre les différents champs de la planification financière, analyser des enjeux complexes comme c’est le cas en fiscalité ou examiner les tenants et les aboutissants d’une recommandation, voilà ce qui l’anime le plus. « J’aime être mis au défi et sortir de ma zone de confort, » déclare-t-il.

Une soif de connaissances

Analyste principal en planification financière dans le cabinet R.E.G.A.R. Gestion financière, situé à Québec, Charles Rioux Rousseau n’a toutefois pas fait de la planification financière son premier choix de carrière. En effet, il s’est orienté vers le domaine financier après avoir été ambulancier pendant cinq ans, principalement pour mieux pouvoir concilier sa vie professionnelle avec sa vie de famille.

Dès la fin de ses études collégiales, il est cependant mû par une soif de connaissances qui l’amène à compléter son baccalauréat en administration des affaires en 2018 par cumul de certificats avec l’Université TELUQ. Aujourd’hui encore, il poursuit ses études à la maîtrise en fiscalité à l’Université de Sherbrooke.

Bien comprendre les implications de chaque recommandation

Étant au service des conseillers plutôt qu’en contact direct avec les clients, Charles Rioux Rousseau aime approfondir ses connaissances dans des domaines techniques et les lectures arides ne l’effraient pas. Son intérêt pour bien comprendre ce qui semble complexe de prime abord est tel qu’il prend le temps, par exemple, d’analyser les impacts fiscaux des services de garde requis pour ses trois enfants!

Dans ses rapports de planification financière, il s’assure aussi d’étayer les implications de chacune de ses recommandations en abordant de façon rigoureuse chacun des champs de la planification financière tels que définis par l’IQPF. « Cela permet, affirme-t-il, de ne pas laisser des morceaux manquants, de mieux comprendre la situation du client et de jouer notre rôle d’éducation en littératie financière. »

Ne pas laisser de questions sans réponses

« Plus on acquiert des connaissances, remarque Charles Rioux Rousseau, plus on a l’impression qu’on ne sait rien. Il est important de ne pas laisser de questions sans réponses et de les valider en documentant les pour et les contre d’une stratégie. »

Pour lui, la meilleure stratégie en planification financière permet au client de prendre des décisions qui le rendent heureux et qui peuvent évoluer au fil des ans, grâce à une veille stratégique.


Vous connaissez un Pl. Fin. qui se démarque? Contactez Liette Pitre afin de présenter cette personne en tête d'affiche à vos collègues dans l'un de nos prochains numéros.