A A A

FAQ

Élection 2021

Quel est le rôle de l’administrateur?

L’administrateur est imputable et loyal envers l’organisation. Il ne gère pas l’organisation au quotidien, il exerce un rôle de surveillance et s’assure du suivi du plan stratégique et de l’atteinte des objectifs.

Il s’acquitte de ses responsabilités avec diligence et rend compte de ses actions. Il respecte les lois, les règlements et les politiques de l’organisation et respecte le code de déontologie. Il fait passer l’intérêt de l’organisation avant son intérêt personnel et déclare tout conflit d’intérêt.

Il assiste assidument aux réunions du CA et arrive préparé en ayant lu les documents qui lui soumis et participe activement aux discussions.

Haut de la page

Quelles sont les responsabilités du conseil d’administration?

  • Respecter la mission : Le CA incarne la raison d’être de l’IQPF. Il est l’ultime fiduciaire de la mission envers ses parties prenantes.
  • Définir, sous forme de politiques de gouvernance, les orientations stratégiques de l’organisation.
  • Statuer sur les enjeux stratégiques en adoptant le plan stratégique.
  • Embaucher le président-directeur général, le rémunérer et évaluer sa performance.
  • Assurer une saine gestion des risques opérationnels et stratégiques
  • Approuver le plan annuel découlant du plan stratégique et les budgets.
  • S’assurer de l’intégrité des processus mis en œuvre par le suivi de la conformité de ses politiques de gouvernance et de la conformité de l’organisation aux encadrements établis.
  • Développer et garder un réseau de contacts avec ses membres et ses partenaires, ainsi que dans ses fonctions de représentation.
  • Se préoccuper de la viabilité de l’organisation.

Le conseil d’administration a également la préoccupation de s’informer constamment de ce qui pourrait perturber ou modifier l’environnement interne et externe de l’organisation. Le conseil d’administration établit que le président-directeur général est son fondé de pouvoir pour la gestion des affaires de l’IQPF.

Haut de la page

Qu’est-ce que la gouvernance?

Selon les auteurs Jean-Paul Gagné et Daniel Lapointe, « la gouvernance est un système de pilotage stratégique et de surveillance effective de la gestion d’une organisation par un conseil d’administration, qui engage la responsabilité et la loyauté des administrateurs ».

La gouvernance d’une organisation est la responsabilité du conseil d’administration et de la direction. Cette responsabilité est soutenue par un processus et des règles qui permettent aux membres du conseil d’administration et à la direction de collaborer à l’élaboration et à la mise en œuvre du plan stratégique et ultimement de réaliser la mission de l’entreprise.

Haut de la page

Pourquoi changer le processus électoral?

Nous voulons être en mesure d’indiquer aux Pl. Fin. intéressés à poser leur candidature pour un des postes d’administrateurs à combler, quelles sont les compétences, les connaissances et l’expérience recherchées afin que le conseil possède l’ensemble des compétences qui lui permettra de répondre aux défis actuels et futurs.

En 2018, préoccupé par la préparation de la relève au sein du conseil et soucieux de maintenir ses saines pratiques de gouvernance, le CA s’est questionné sur les façons de s’assurer que son conseil d’administration attire des candidats possédant collectivement une combinaison de connaissances, de compétences, d’expérience pour être diversifié et ainsi le guider vers la mise en œuvre de sa mission.

Le conseil a confié au Comité de gouvernance et d’éthique le soin de faire cette la réflexion et d’élaborer des recommandations. Les trois recommandations suivantes ont été approuvées par le conseil :

  • Réduction de la taille du conseil
  • Élaboration d’une matrice de compétences
  • Mise sur pied du Comité de développement de la relève des administrateurs

La première recommandation suit une tendance en gouvernance observée depuis quelques années. Nous avons réduit la taille du conseil, passant de 17 administrateurs en 2019 à 14 en 2021 (10 administrateurs sont des planificateurs financiers dûment autorisés et élus par les pairs, 3 sont représentants du public et 1 est représentant de FP Canada). Avec moins de membres au sein du conseil, il devient essentiel de s’assurer que l’ensemble des compétences dont a besoin l’IQPF pour être efficace est reflété à l’intérieur du conseil.

C’est dans cet esprit que la deuxième recommandation du comité de gouvernance et d’éthique a été d’élaborer une matrice des compétences qui reflète l’ensemble des caractéristiques recherchées pour assurer l’efficacité de notre conseil d’administration. Les membres actuels du conseil ont rempli cette matrice et l’analyse des résultats nous a permis d’identifier les domaines dans lesquels il y a des besoins au niveau des connaissances, des compétences et de l’expérience. Ce sont ces besoins que nous cherchons à combler lors du processus électoral 2021, et ce, dans le respect de nos règlements généraux et des valeurs de l’Institut (engagement, excellence, intégrité, rigueur, transparence).

En troisième lieu, le comité a recommandé la création d’un Comité de développement de la relève des administrateurs, dont le mandat est de rechercher des candidats potentiels pour les postes d’administrateurs, d’analyser les candidatures et de mettre en évidence celles qui représentent le mieux les besoins identifiés par l’analyse de la matrice des compétences.

Haut de la page

Quels sont le mandat et les objectifs du Comité de développement de la relève des administrateurs?

Le mandat du comité est de rechercher des candidats potentiels pour les postes d’administrateurs et d’analyser les candidatures reçues afin de mettre en évidence celles représentant le mieux les besoins identifiés par l’analyse de la matrice des compétences.

Les objectifs du comité sont de favoriser une saine gouvernance et d’inciter les planificateurs financiers à s’impliquer.

Haut de la page

Qui fait partie du Comité de développement de la relève des administrateurs?

• Mme Mélanie Beauvais, Pl. Fin., membre du conseil d’administration
• M. Richard Fahey, président du comité et représentant du public
• M. Aurèle Courcelles, représentant de FP Canada

Haut de la page